chasuble


chasuble

chasuble [ ʃazybl ] n. f.
• 1138; bas lat. °casubula, de casula « manteau à capuchon »
1Vêtement sacerdotal en forme de manteau à deux pans, que le prêtre revêt par-dessus l'aube et l'étole, pour célébrer la messe. Chasuble brodée.
2Par ext. Vêtement sans manches qui a cette forme. Par appos. Robe chasuble.

chasuble nom féminin (bas latin casubula, de casula, manteau à capuchon) Vêtement liturgique que le prêtre met par-dessus l'aube et l'étole et qui ne sert qu'à la célébration de la messe. ● chasuble (expressions) nom féminin (bas latin casubula, de casula, manteau à capuchon) Robe chasuble, robe sans manches, largement échancrée.

chasuble
n. f.
d1./d Ornement liturgique que le prêtre met par-dessus l'aube et l'étole pour dire la messe. Une chasuble brodée d'or.
d2./d Chasuble ou, en appos., robe chasuble: robe de femme, sans manches, portée sur un autre vêtement dont les manches apparaissent.

⇒CHASUBLE, subst. fém.
A.— Vêtement sacerdotal utilisé pour célébrer la messe et dont la couleur varie en fonction du cycle liturgique. Chasuble (de drap, d'étoffe) d'or; les cordons de la chasuble, chasuble brodée :
1. ... M. le curé, sous les yeux surpris du sacristain Faublas, défit sa chasuble noire et parut se diriger vers la chaire...
BERNANOS, Monsieur Ouine, 1943, p. 1483.
P. métaph. Rome. (...). Aimez-vous mieux mes cent cloches qui bourdonnent, ma chasuble de marbre que le monde m'a faite de tout l'or de la terre (...)? (QUINET, Ahasvérus, 1833, 4e journée, p. 317) :
2. Chez moi, la lueur nocturne, chasuble adorante et immobile, me fait songer à un front studieux, au Philosophe en méditation de Rembrandt, à des hommes qui pensent, écrivent ou lisent sérieusement, et non pas pour se débarrasser de quelque concours.
FARGUE, Le Piéton de Paris, 1939, p. 241.
B.— P. anal. Vêtement profane enveloppant, à la manière d'un manteau, sans manches. Chez Mendès. Le maître en chasuble a tout à fait grand air (RENARD, Journal, 1893, p. 188) :
3. Pour se préserver de la pluie, les uns [parmi les soldats] s'étaient taillé dans des sacs de couchage en toile huilée des chasubles jaune serin qu'ils attachaient avec des ficelles.
DORGELÈS, Les Croix de bois, 1919, p. 269.
4. Pétrifiés par le miel glacial des cryptes
Par la chasuble du toréro par la cape
De l'évêque...
COCTEAU, Clair-Obscur, 1954, p. 193.
P. appos. Robe chasuble (Pt ROB.); manteau chasuble (Le Figaro, 12 févr. 1952, p. 7, col. 3).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Dernier tiers XIIe [1138 d'apr. Pt ROB. et DAUZAT 1973] « vêtement sacerdotal » (Vie de St Gilles, 2255 ds DG); p. ext. 1893 « vêtement enveloppant » (RENARD, loc. cit.). Du b. lat. casub(u)la « sorte de vêtement » (Grégoire de Tours ds TLL s.v., 572, 19) d'orig. controversée, prob. altération du b. lat. casula « manteau à capuchon » (Isidore, ibid., 572, 82 : casula est vestis cucullata, dicta per deminutionem a casa, quod totum hominem tegat quasi minor casa), puis « chasuble » IXe s. ds Mittellat. W. s.v., 353, 8, sans doute emploi fig. de casula « petite cabane » (Moretum, carmen appendicis Vergilianae, 60, ibid. 572, 35) dimin. du lat. casa v. case1 (FEW t. 2, p. 480; BL.-W.5; ERN.-MEILLET); l'hyp. d'un étymon b. lat. casupula « cabane à toit arrondi » issu du croisement du lat. casula « cabane » et « petit manteau à capuche », supra et « petite cuve » v. coupole (EWFS2) fait difficulté du point de vue sém. L'hyp. d'un étymon casubula, casibula dér. en -bulum de casa sur le modèle d'un domubula non attesté (Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 43, p. 325) fait difficulté du point de vue morphologique. Fréq. abs. littér. :160.
DÉR. 1. Chasublerie, subst. fém. a) Action, art de fabriquer des chasubles, des ornements ecclésiastiques, des objets sacrés. Connaître la chasublerie (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.). Commerce de ces objets. Fonder une maison de chasublerie (Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.). Ces descriptions des habits sacerdotaux (...) sont-elles l'ouvrage (...) des premiers colons, compagnons de Zorobabel, qui auraient consolé leur misère avec ces splendeurs de chasublerie imaginaire...? (RENAN, Histoire du peuple d'Israël, t. 4, 1892, p. 52). b) Surtout au plur. Articles faisant l'objet de ce commerce. Vendre, acheter des chasubleries (Lar. 19e-20e). À vous, dieux, chasublerie, ameublements d'église, dragées pour baptêmes, le culte est au troisième, clientèle ineffable (LAFORGUE, Les Complaintes, Grande complainte de Paris, 1885, p. 180). []. Ds Ac. 1932. 1re attest. 1863 (LITTRÉ); de chasuble, suff. -erie. Fréq. abs. littér. : 1. 2. Chasublier, ière, subst. a) Personne qui fabrique, vend des chasubles, des ornements d'église, des objets sacrés. Les économies d'une chasublière du quartier Saint-Cernin (DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 99). En appos. Quelque curé de jadis, désireux de s'attacher l'ancêtre de cette lignée de brodeurs, comme maître chasublier, fournisseur de la sacristie (ZOLA, Le Rêve, 1888, p. 20). b) Armoire d'une sacristie, dans laquelle on range les chasubles (cf. Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.). [], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. 1res attest. a) Fin XIIIe s. (Dit de la queue de Renart ds Nouv. Recueil Fabliaux, éd. A. Jubinal, t. 2, p. 91); b) 1868 (Dict. raisonné du mobilier fr. de l'époque carlovingienne à la Renaissance, Paris, t. 1, p. 75); de chasuble, suff. -ier, -ière. Fréq. abs. littér. : 6.

chasuble [ʃazybl] n. f.
ÉTYM. Fin XIIe; du bas lat. casubla désignant un vêtement, de casula « manteau à capuchon ».
1 (Fin XIIe). Vêtement sacerdotal en forme de manteau à deux pans, que le prêtre revêt par-dessus l'aube et l'étole, pour célébrer la messe. || Chasuble à manches. Dalmatique. || Chasuble brodée, chasuble de damas, de soie, de drap d'or. || La chasuble, ornement sacerdotal.
0 La paroisse n'avait que trois chasubles : une violette, une noire et une d'étoffe d'or (…) Un agneau d'or y dormait sur une croix d'or, entourés de larges rayons d'or. Le tissu, limé aux plis, laissait échapper de minces houppettes; les ornements en relief se rongeaient et s'effaçaient.
Zola, la Faute de l'abbé Mouret, I, I, p. 3.
2 (1893). Vêtement sans manches qui a cette forme.En appos. || Robe chasuble, manteau chasuble. || Elle portait une robe chasuble sur un chemisier.
DÉR. Chasublerie, chasublier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Chasuble — • Called in Latin casula planeta or pænula, and in early Gallic sources amphibalus, the principal and most conspicuous Mass vestment, covering all the rest Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Chasuble     Chasuble …   Catholic encyclopedia

  • chasuble — CHASUBLE. subst. fém. Ornement que le Prêtre met par dessus l Aube et l Étole pour célébrer la Messe. Chasuble de camelot, de damas, de toile d or, etc. Mettre la chasuble. ter la chasuble …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • chasuble — CHASUBLE. s. f. Ornement que le Prestre met par dessus l aube pour celebrer la Messe. Chasuble de camelot, de damas, de toile d or &c. mettre la chasuble. oster la chasuble …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Chasuble — Chas u*ble, n. [F. chasuble, LL. casubula, cassibula, casula, a hooded garment, covering the person like a little house; cf. It. casupola, casipola, cottage, dim of L. casa cottage.] (Eccl.) The outer vestment worn by the priest in saying Mass,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • chasuble — c.1300, cheisible, from O.Fr. chesible (12c., Mod.Fr. chasuble), from M.L. casubla, from L.L. *casubula, unexplained alteration of L. casula a little hut, dim. of casa cottage, house (see CASINO (Cf. casino)), used by c.400 in transferred sense… …   Etymology dictionary

  • chasuble — ► NOUN ▪ a sleeveless outer vestment worn by a priest when celebrating Mass. ORIGIN Latin casubla, from casula hooded cloak or little cottage …   English terms dictionary

  • chasuble — [chaz′ə bəl, chas′ə bəl; chaz′yəbəl, chas′yəbəl] n. [OFr < ML casubla, casula, hooded garment; prob. < L casula, dim. of casa, hut, cottage: see CASINO] a sleeveless outer vestment worn over the alb by priests at Mass …   English World dictionary

  • Chasuble — A Roman or fiddleback chasuble The chasuble is the outermost liturgical vestment worn by clergy for the celebration of the Eucharist in Western tradition Christian Churches that use full vestments, primarily in the Roman Catholic, Anglican and… …   Wikipedia

  • Chasuble — Pour les articles homonymes, voir Chasuble (homonymie). Une chasuble au XVe siècle …   Wikipédia en Français

  • Chasuble — Cha|su|ble [ʃa zybl̩ , frz.: ʃa zybl, engl.: tʃæzjʊbl], das; s, s [engl. chasuble = Messgewand < frz. chasuble < spätlat. casu(b)la, ↑ Kasel]: ärmelloses Überkleid für Frauen nach Art einer Weste. * * * Cha|su|ble [ʃa zybl̩, frz.: ʃa zybl,… …   Universal-Lexikon